Vous êtes ici

Accueil

Déforestation & Reboisement

L'Association des Usagers des Forêts d'Evreux et ses Environs (AUFEE) a été créée en janvier 1982 afin de lutter contre l'appétit des spéculateurs fonciers qui utilisaient cette forêt privée et étaient peu soucieux de protéger la nature.

 

Pendant de nombreuses années l'AUFEE a tout fait pour convaincre les élus de l'époque, tant municipaux que régionaux qui ont compris le problème. En décembre 1992, grâce à des fonds publics (Etat, Région, Ville) A CONDITION d'ouverture au public 400 ha de forêt sont devenus propriété de la Ville.

 

Et la procédure validant cette acquisition a été une Déclaration d'Utilité Publique (2è exemple en France pour une forêt).
Pesons bien les mots : UTILITE PUBLIQUE !

Le même mot employé aujourd'hui pour une quasi autoroute.

 

Or depuis le début de l'instruction de ce dossier (plus de trente ans) et compte tenu de ce que nous savons, quelle est l'UTILITE PUBLIQUE aujourd'hui ? Les choses n'ont-elles pas changé ?

 

Depuis un an que la crise sanitaire persiste la forêt et les espaces naturels sont plus que jamais fréquentés. Or CE PROJET prévoit de déforester encore au moins une douzaine d'hectares.
Le maintien d'une vitesse à 110 km/h contribuera à polluer l'air et propager du bruit ce qui est incompatible avec le calme du lieu. La traversée entre les deux parties sera encore plus difficile car désagréable d'enjamber une 2 x 2 voies.

Le dossier annonce un reboisement sur la base aérienne. Dans 50 ans quand les arbres constitueront un bois de 24 ha pour ne pas dire un champ d'arbres, quelle garantie avons-nous que cet espace sera ouvert au public ? (voir Pièce 7 Annexes. Annexe 17 : reboisements compensatoires).

 

C'est une trahison pour l'AUFEE qui s'est battue pour l'intérêt général et voit les arguments ayant permis l'acquisition de la forêt reniés.

 

 

La forêt garantit la qualité de l'eau dans la vallée. Nous demandons que l'horrible trouée qui coupe le massif communal ne soit pas entièrement dédiée à la route.
Ce qui est fait doit être utilisé au mieux (par exemple le pont-rail) en réduisant la partie routière pour laisser la nature reprendre ses droits sur les bas-côtés tout en fluidifiant le trafic local.
 

Que n'entend-on pas dire à propos de ces pays lointains qui déforestent à tout-va et chassent les hommes,  les animaux de leur habitat dont certains véhiculent les virus....
Ici c'est la même chose, où iront les chauves-souris de la grotte de Bapeaume ? La riche biodiversité mise en évidence dans l'inventaire consigné au dossier ne doit pas être amputée davantage.

 

Revenons à une solution plus raisonnable en accord avec les besoins de tous. Sans oublier que nous sommes alternativement automobiliste, promeneur, cycliste, etc. En un mot CITOYEN      

 

Associations: 

Connexion utilisateur

Covoiturage 27

Sorties du Hérisson