Vous êtes ici

Accueil

TRAFICS : MENSONGES et REALITE

Les trafics lisibles dans le dossier (page 193 Pièce C Etude d'Impact) sont estimés à l'ouverture de la voirie en 2026 puis vingt ans après donc 2046.
Les besoins sont-ils les mêmes que lors de la Déclaration d'Utilité Publique de 1999 ?


Non et pas dans le sens des prévisions de cette époque. Loin de là.
Ce qui a nécessité de refaire les calculs (voir dossier correction des projections de trafic) MAIS, prendre comme base de calcul pour estimer les trafics de la sud ouest d’Evreux en 2026 et 2046 les chiffres produits dans les études de 1990 est une aberration.

En effet ils étaient déjà 1990  largement surestimés.

 

Quand ces chiffres disaient qu’au fil de l’eau (c'est-à-dire sans rien faire) nous aurions 30 000 véhicules par jour en 2010, prendre comme base de référence pour 2014 des chiffres contredits par les comptages récents n'est pas honnête. La différence entre ces chiffres n'est pas négligeable puisqu'il s'agit en fait du simple au double.

 

Ainsi cela conduit à écrire dans le dossier que le cumul du nombre des véhicules en moyenne par jour et par an sur les trois axes concernés par la déviation des estimations loin de la réalité. 

Par exemple sont ajoutés les chiffres prévus pour la route départementale Dl613 (ex-RN13) à ceux de la D830 venant de Saint-Sébastien et à ceux de la D55 venant d'Arnières ainsi que de la RD 31 venant de Beaumont il est écrit qu'il y aura 52 000 véhicules sur ces quatre axes.

Or il n'étaient prévus que de 26 000 en 2010 et d'après les comptages réalisés par le département 25 000 en 2019 pour ces  mêmes tronçons.

 

On voit aussi que pour estimer il faut avoir une idée du taux de croissance des trafics.
Eviter de tromper le public qui doit se prononcer est une obligation.

Considérer un taux de croissance à l'ouest d'Evreux en prenant en compte la progression du trafic sur l'ensemble de la ville est une duperie, un mensonge.
Prendre une valeur de 1,48 % d'augmentation alors que ces trafics restent stables, voire baissent est un second mensonge.

 

Conclusion : Ce projet-là type autoroute doit être évité car ne répond pas aux besoins correspondant à sa définition c'est-à-dire pour 70 000 véhicules en moyenne par jour et par an.
 

 

 

 

Associations: 

Connexion utilisateur

Covoiturage 27

Sorties du Hérisson