Vous êtes ici

Accueil

Inondations, le risque zéro n'existe pas . Mais ....

 

Depuis plusieurs jours, les média nous «inondent» des nombreuses craintes liées à la montée notable   des eaux de la Seine, de la Marne , etc...L'Iton aussi est sous haute surveillance!...

 Alors, on nous décrit à satiété les mesures prises pour éviter le débordement, le contenir ou à défaut le   détourner. Ces mesures sont bien appréciables, incontestablement, quand le risque de débordement   est avéré.

 Mais, quand serons nous donc assez sages et lucides pour ne jamais oublier que ce risque est   périodique et que l'eau finit toujours par passer quand et où elle veut?

 - Jamais oublier... même pas lors de la signature d'un permis de construire en zone dont les anciens       se souviennent qu'elles ont été inondées,

 - Jamais oublier...quand il s'agit de plan d'urbanisme, local ou à plus grande échelle

 - Jamais oublier … que l'on soit élu, aménageur, agriculteur, promoteur, etc...aucun citoyen ne doit   oublier ce paramètre dans chacun de ses choix publics ou privés.

     Au 21ème siècle, qui pourrait encore croire que l'Homme puisse être maitre des phénomènes naturels?

     Aujourd'hui, on déplore le manque généralisé d'anticipation, et les profondes modifications de nos   modes de vie «libérés» de ces contingences matérielles... Mais toute liberté a ses limites... l'eau, l'air,   la roche sont dotés de capacité de mouvements et certains de ces mouvements nous rappellent   brutalement à notre statut de simple habitant d'une planète qui n'est pas à notre service, et a bel et   bien, ses propres «rythmes».

     Allons nous, une fois la crainte éloignée, reprendre le bitumage des terres agricoles, facteur important     de l'augmentation des risques d'inondation, en diminuant drastiquement l'absorption par les sols des eaux de pluie, les conduisant directement aux points bas, les cours d'eau?

    Allons -nous, comme si de rien n'était, continuer une agriculture conventionnelle qui diminue de moitié au moins la rapidité du sol ainsi cultivé à absorber l'eau? Sur un sol cultivé en bio, la vitesse d'infiltration de l'eau de pluie est de 2 à 10 fois plus grande.

    Allons nous continuer à favoriser l'oubli ou la banalisation du risque catastrophique humainement, financièrement? «Nous sommes bien assurés» …«nous» étant une famille ou une collectivité territoriale ...

    L'art de réduire la souffrance humaine à une seule affaire d'argent: «vous serez (bien) remboursé»...

    Cet argument s'immisce insidieusement et le pire serait que l'on s'y habitue! Ainsi, concernant l'habitat pavillonnaire (en particulier), seule la partie «construction» est réglementée et soumise à l'impôt. Aussi les espaces libres sont bétonnées, les allées goudronnées à loisir, augmentant les risques liés à l'imperméabilisation des sols, risques non compensés par des obligations de retenue d'eau.

    Le département de l'Eure, champion de France des déplacements domicile-travail en voiture, est aussi le champion de l'accroissement de la mobilité.
    En 1975 deux tiers des emplois d' Evreux étaient occupés par des habitants de la ville; en 2014 ce n'est plus qu'un tiers...promouvoir des voies rapides pour favoriser encore plus les déplacements motorisés... C'est contribuer aux inondations!

    Goudronner, bétonner, inciter à prendre la voiture pour aller «magasiner» en grande surface dans une zone commerciale où chaque enseigne a son propre parking,... c'est aussi contribuer aux inondations!

    Le risque zéro n'existe pas. Le risque d'inondation est bien réel.

    De là à accumuler les aménagements et installations réputés pour aggraver les risques d'inondation? ... Il est grand temps de tirer leçon de ce nouvel épisode et de savoir renoncer à provoquer «la goutte d'eau qui ferait déborder le vase»...

    Loin d'une «reculade», il s'agit bien au contraire d'une vraie vision d'un avenir soutenable, pas seulement en faveur de l'environnement et de la sécurité, mais aussi en faveur d'une gestion prévoyante des fonds publics.

     

    ENE vous invite à prendre connaissance de la pétition

    "pour éviter de nouvelles inondations, stoppons l'artificialisation des terres agricoles!!!" 

    Pétition initiée par l'association "Agir pour l'environnement"       https://laissebeton.agirpourlenvironnement.org

     
     

     

    Associations: 

    Connexion utilisateur

    Covoiturage 27

    Sorties du Hérisson