Vous êtes ici

Accueil

ENTOURLOUPES EN EAU POTABLE

 

  Petit problème mathématique et grand tour de passe-passe

 

Sachant que pour une agglomération de plus de

 

50 000 habitants,  il est fait obligation de doubler 

 

les ressources en eau potable par des captages

 

indépendants pour éviter le manque en cas de

 

pollution.

 

Sachant que les nouveaux forages fournissent le

 

double des ressources nécessaires,

 

et sachant que les anciens captages

 

sont déjà fermés ou le seront, de quelle quantité d’eau disposeront les usagers en cas de problème ?

 

Réponse extraite du dossier d'enquête publique (2012)  :

 

en cas de problème, ce sont des bouteilles d’eau qui seront distribuées

 

aux 80 000 habitants qui dépendent de l'usine de potabilisation d'Arnières sur Iton


 

Question subsidiaire :

 

Si l’on double un volume d’eau et que l'on en supprime la moitié combien en reste-t-il?

 

Réponse  : on en revient à la moitié du double, c'est à dire à la quantité initiale...

 

Et du coup, les 12 nouveaux captages sont bel et bien des captages de substitution et non de renforcement  comme il nous a été

 

affirmé..

 

Vous vous demandez quel est le problème ?

 

C'est juste une entourloupe permettant de justifier officiellement les nouveaux forages et l’usine de traitement à la clé ...

 

Vivement que nous sachions enfin combien vous et nous payons déjà et paierons encore cette embrouille !...

 

 

Une deuxième entourloupe, bien pire celle -là!

 

Si ce que l'on appelle "la déviation sud ouest d'Evreux"  avait été une simple route d’intérêt local elle n’aurait pas pu se faire.

 

En effet, nos captages étaient protégés par une Déclaration d'Utilité Publique (DUP) excluant tout projet routier les remettant

 

en cause.

 

Il était donc "nécessaire" que cet avorton de moins de 8 kilomètres de long soit d'intérêt national. Mais comment faire? 

 

En ne déclassant la RN13 qu’à la sortie d’Evreux en direction de Lisieux !...

 

Ainsi le projet reste national et la DUP de 1999 peut se prévaloir d'un intérêt supérieur à l’intérêt local !

 

C'est ainsi que nos ressources en eau d’excellente qualité ont été sacrifiées...

 

Alors même que depuis 1998 les lois sur l’eau insistent sur l’urgence de protéger

 

nos ressources.

 

 

Et pour faire bon poids, une troisième entourloupe !

 

La Déclaration d'Utilité Publique (DUP) date de 1999. Prorogée en 2004, puis  en 2009, 10 années pendant lesquelles il ne s'est

 

rien passé. C'est  le signe d'un projet « mal ficelé »,  dans l'incapacité de démarrer .

 

Cinq ans plus tard, début 2014, c'est un projet modifié qui voit le jour, vaille que vaille, talonné pour la troisième fois par l'approche

de la date de fin de validité de la DUP (une troisième prorogation était improbable).

 

Il s'ensuit un chantier qui progresse au rythme des interruptions dues à l'absence ou à la non réactualisation d'un certain nombre

 

de dossiers importants, comme nous  le montrerons quelques chapitres plus loin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Associations: 

Connexion utilisateur

Covoiturage 27

Sorties du Hérisson