Vous êtes ici

Accueil

LA CIRCULATION ROUTIERE EN CHIFFRES

Notre but n'est pas de vous assommer de chiffres: estimations publiées  dans les dossiers d’enquête, comptages effectués par le Conseil Départemental de l’Eure vérifiables sur le site cg27.fr... Mais de vous faire partager le résultat de nos efforts pour y voir plus clair.

 

A l’ouest les routes qui nous intéressent sont d’une part la route de Lisieux à Evreux (D613), celle qui vient de Beaumont le Roger (D31) et dont le trafic s’ajoute à celui venant de Lisieux pour entrer ou sortir d’Evreux.

Ensuite il y a la route de Conches, Saint-Sébastien (D830) et celle d’Arnières sur Iton (D55) (les personnes d’Aulnay et la Bonneville rejoignant soit la route d’Arnières soit celle de Conches à l’entrée d’Evreux).

 

Nous ne sommes remontés qu’en 1996 où les estimations étaient arrondies et servaient de base de calcul en vue de 2010. Eh oui ! En 1996 on était sûrs qu’une fois la Déclaration d’Utilité Publique établie, en 2010 la déviation serait faite !

A cette époque on estimait à 23 000 véhicules par jour en moyenne dans les deux sens pour les D 613 et D 31, 6 800 pour la D 830 et 3 000 pour la D 55.

 

Dans le dossier d’enquête 2012 les perspectives pour 2015, <horizon de la mise en service de la déviation (sic)>on voit que les chiffres sont respectivement de 23 850, 9 000 et 5 000.

C’est nous qui avons arrondi car sur les documents les estimations sont devenues des nombres à une voiture près ! Chapeau !...

 

- Sur l’axe Evreux-Lisieux on comptait 10 % de poids lourds (chiffres confirmés par les comptages faits par le département jusqu’en 2014) alors que dans le dossier 2012 les estimations sont de 19% entre Parville et Saint-Sébastien et 12 % dans la traversée de la vallée de l’Iton.

Soit cette déviation est prévue fortement attractive pour les camions (ce que nous avions déjà formulé comme crainte depuis des lustres puisque cette quasi « autoroute » est prévue gratuite), soit les estimations sont optimales pour justifier le gabarit de la voirie.

 

- A l’Est rien de nouveau. Sur l’axe Paris-Evreux on avait 24 000 véhicules évalués en 1996, environ 25 000 estimés pour 2015 dans le dossier d’enquête 2012. Tout cela confirme les études du ministère des transports quant au plafonnement de l’usage de la voiture dans les années 2 000.

 

Pourquoi les chiffres estimés pour 2035 sont-ils alors en hausse conséquente ? Surévaluation ?

Quoi qu’il en soit le contournement d’Evreux est prévu pour 70 000 véhicules par jour en moyenne annuelle et les plans montrent seulement 25 000 véhicules entre le rond-point des Fayaux et la vallée de l’Iton!...

 

N’est-ce pas là la preuve d’un surdimensionnement ?

Surdimensionnement de la voirie et des accessoires rendus obligatoires par son statut de voie express qui surmultiplie les impacts sur la qualité des sols, de l'eau, de l'air et accroit ses effets nuisibles sur la biodiversité des écosystèmes forêt mature et milieux humides, entre autres.

Tant de dégats lourds pour l'environnement et pour notre santé !

 

Associations: 

Connexion utilisateur

Covoiturage 27

Sorties du Hérisson