Vous êtes ici

Accueil

Qui est Monsanto ?

 
 
Monsanto , société agricole aux 70 milliards de dollars de capital , a plus d'un siècle :
 
 En 1901 John Francis Quenny nomme sa nouvelle entreprise Monsanto Chemical Works, du nom de sa femme Olga Mendez Monsanto.
 La compagnie se lance dans la production de saccharine dès 1902 et celle de l'aspirine à partir de 1917 .
Elle rachète la compagnie Rubber Services Laboratories basé à Akron, Ohio et Nitro, Putnam County, West Virginia en 1929 et  la Swann Chemical Company, à Anniston Etats-Unis, c'est ainsi que Monsanto Chemical Company se lance dans l'industrie chimique lourde , et la production et la vente de PCB.
Monsanto élargit ses activités à la production de savon et de détergents industriels, elle commence à produire du phosphore.
Dès  1937 Monsanto prend connaissance des dangers lies à l'exposition aux PCB d'aprés une étude du directeur de son propre service médical .
Mais en 1938 , la firme se lance sur le marché du plastique, de nombreux produits en plastique contiennent des PCB!...
 
De 1939 à 1945 des scientifiques travaillant pour Monsanto participent au « projet Manhattan » qui aboutira à la production de la première bombe atomique de l'Histoire. Le Dr. Charles Thomas, qui sera plus tard membre du comité directoire, assistera aux tests et à l'explosion de la Bombe A.
En 1949 se produit un accident industriel à l'usine de Nitro, de nombreux ouvriers sont exposés à des produits chimiques contenant de la dioxine.
C'est en 1955 que Monsanto rachète les raffineries de Lion Oil et se lance dans la production d'engrais à base de dérivés pétrochimiques. Puis  La firme ouvre une nouvelle branche nommée « Monsanto Electronics Co » à Palo Alto . Elle produit du silicone ultra pur pour les industries de pointes. Plus tard, le site de production sera classé « superfund site » , c'est-à-dire "zone contaminée par des déchets dangereux à dépolluer en priorité"....
 
En 1959 Monsanto découvre le 2,4,5-T et se lance dans la production de l'herbicide Lasso. L'herbicide de Monsanto, plus connu sous le surnom d' « Agent Orange », sera vendu à l'armée américaine pour défolier la jungle vietnamienne de 1961 à 1971. L'Agent Orange a été produit par plusieurs firmes dont Dow Chemicals. Il a été reconnu que ces herbicides contenaient de fortes concentrations de dioxine qui a causé de troubles médicaux parmi les soldats américains et continue d'affecter la santé de la population vietnamienne.
 Une étude publiée en 1969 montre la nocivité de l'herbicide 2,4,5-T :  l'Institut National de la Santé révéle que des souris soumises à des doses importantes du désherbant développaient des malformations fœtales et mettaient au monde des bébés mort-nés.
 L 'Agence Américaine de Protection de l'Environnement.est créée en 1970 . La même année, la FDA découvre la contamination d'Anniston et de ses environs par les PCB de l'usine de Monsanto. 
Le Pr Berg réussit à franchir la « barrière des espèces » en combinant l'ADN d'une plante avec un gène issu d'une bactérie (1972) et le Round Up est mis sur le marché en 1975 .La même année sort la première bouteille en plastique destinée à contenir du soda. La bouteille, suspectée de poser un risque cancérigène, sera retirée l'année suivante par la Food and Drug Agency.
Les Etats Unis interdisent la production et la vente des PCB en 1977 . En 1978 les Vétérans du Vietnam lancent une action contre les producteurs de l'Agent Orange. En 1979 Un train de marchandise transportant 70000 litres de chlorophénol déraille à Sturgeon, Missouri. La cargaison venait d'une usine de Monsanto et contenait de la dioxine.
Monsanto débute ses tests en ferme sur la Recombinant Bovine Somatotropin (rBST), ou recombinant Bovine Growth Hormone (rBGH), c'est-à-dire l'hormone de croissance laitière(1980) . 
 L'entreprise pharmaceutique G.D Searle & Company obtient l'autorisation de commercialiser NutraSweet(1981) . Pourtant  ce substitut de sucre avait été refusé par la FDA pour cause d'études suggérant un possible lien entre la consommation du produit et des risques de cancer du cerveau. Monsanto rachète Searle en 1985 projetant d'en faire sa filiale pharmaceutique.
En effet en 1983, les représentants de trois laboratoires, dont Monsanto, avaient annoncé simultanément leur réussite : introduire  une construction génétique, en l'occurrence un gène de résistance à un antibiotique, dans des cellules de pétunia ou de tabac.
 
Les actions et condamnations  en justice se multiplient , et la course en avant s'accélère :
• 1984 Ouverture du procès « Kemner / Monsanto »
• 1986 Monsanto est jugé coupable de négligence pour l'exposition au benzène d'un de ses ouvriers à l'usine de Chocolate Bayou au Texas. La firme devra payer 100 millions de dollars de dédommagement à la famille de Wilbur Jack Skeen, mort de leucémie après des expositions répétées.
• 1986 Monsanto dépense 50.000 dollars en frais d'avocat pour empêcher l'initiative (Proposition 65) de l'Etat de Californie visant à réglementer la décharge de produits toxiques prêts de réserves d'eau potable.
• 1987 Monsanto et les producteurs de l'Agent Orange sont condamnés à verser 180 millions de dollars afin de regler l'affaire à l'amiable. Monsanto avait présenté à ce procès des preuves scientifiques décisives démontrant l'absence de lien entre l'exposition à la dioxine et les nombreux cancers dont souffraient les vétérans. Il sera démontré au début des années 90 que ces études étaient biaisées.
• 1989 Samuel Epstein révèle dans le Los Angeles Times que Monsanto revend à des coopératives la viande et le lait issus de ses fermes expérimentales sur la rBGH.
• 1990 Greenpeace révèle dans un rapport intitulé Science for Sale, que des scientifiques de Monsanto auraient biaisés des études sur la dioxine afin de conclure à son caractère non cancérigène pour l'homme. Ces études avaient servi de preuves pour débouter les vétérans dans leur action contre l'agent orange. En même temps ,  Monsanto dépense plus de 405.000 dollars en frais d'avocats pour faire rejeter la réglementation californienne Proposition 128, connue sous le nom de « Big Green initiative ». Cette régulation visait à interdire l'usage de certains pesticides nocifs pour la santé et l'environnement, dont l'Alachlor de Monsanto.
• 1991 Monsanto est condamné à payer une amende de 1,2 millions de dollars pour avoir tenté de dissimuler le déversement d'eaux usagées et polluées dans la Mystic River dans le Connecticut.
• 1992, la Food and Drug Administration publie dans le Federal Register sa réglementation concernant les « aliments dérivés des nouvelles variétés de plantes ».
• 1993 La FDA autorise la mise sur le marché du Posilac de Monsanto, le nom commercial de l'hormone de croissance laitière (rBGH). Le Posilac est le premier produit issu de la recherche transgénique à être autorisé à la consommation. Monsanto dépose le brevet de son premier OGM résistant a l'herbicide Roundup, il s'agit du soja Roundup Ready (RR) et demande une mise sur le marché dès 1994.
• 1995 Ouverte du procès « Abernathy vs Monsanto » pour la contamination de Anniston par les PCB. Et début de la « révolution culturelle » de la firme.
• 1996, la firme de Saint-Louis contribue généreusement à la campagne pour la réélection du président Clinton, qui rendra hommage à Monsanto dans son discours sur l'état de l'Union, le 4 février 1997. Monsanto est condamné par un tribunal de New York pour pub mensongère sur la « biodégradabilité » du désherbant Roundup.
• 1997 Le journal Seattle Times rapporte des faits incriminant Monsanto dans la vente supposée de  6000 tonnes de déchets dangereux à plusieurs compagnies productrices d'engrais (déchets contaminés au cadmium , metal lourd  que l'on suspecte de causer des cancers, des dysfonctionnements rénaux et neurologiques ainsi que des troubles de la grossesse).
• 1999 Après de fortes pressions internationales, et une interdiction de l'ONU, Monsanto décide de ne pas commercialiser des graines contenant le gène « terminator » provoquant la stérilisation des graines.
• 2001 Révélation de la contamination du mais « criollo » mexicain par des gènes RR et Bt de Monsanto, selon un article de I. Chapela et D. Quist paru dans Nature le 29 novembre 2001.
• le 23 février 2002,  Monsanto et sa filiale Solutia sont déclarés coupables d'avoir pollué « le territoire d'Anniston et le sang de sa population avec les PCB » (Anniston Star, 23 février 2002). Les dommages et intérêts sont fixés à 700 millions de Dollars.
• 2003 Solutia, la filiale de Monsanto qui produisait les PCB, a été déclarée en faillite, à cause notamment des litiges et dédommagements à verser dans les différents procès pour pollution.
• 2006 The Guardian révèle que le chercheur sur le cancer Sir Doll a travaillé secrètement pour Monsanto pendant vingt ans, comme le prouve une lettre de 1986 de Monsanto qui lui était destinée et qui confirmait le renouvellement de son contrat à hauteur de 1500 dollars par jour.
• 2007 Monsanto est condamné en France pour publicité mensongère sur le caractère biodégradable du Roundup.
 
Comme cet historique le montre, cette entreprise a fait et continue de faire l'objet d'enquêtes et d'actions en justice concernant à la fois les produits chimiques ou issus du génie génétique qu'elle met sur le marché ainsi que ses méthodes de lobbying (*). 
Elle est accusée de promouvoir des produits nocifs pour la santé et les écosystèmes et de falsifier les résultats d'enquêtes scientifiques destinées à prouver l'inocuité de sa production . 
 
 
(*)Monsanto, lobbying et infiltration
http://www.associations-et-territoires.net/environnement/3310-monsanto-lobbying-et-infiltration.html
Associations: 

Connexion utilisateur

Covoiturage 27

Sorties du Hérisson